CITIZEN PEEPSHOW

Ceux qui désirent changer le monde doivent d’abord apprendre à le regarder.

 

J'ai écrit Citizen Peep Show il y a plus de 10 ans : c'est un projet qui s'interroge sur l'accumulation d'information et le chaos de la pensée qu'il génère. Il se fixe pour objectif de réveiller le regard de tout individu souhaitant aiguiser sa perception du monde par une série d'installations et de réflexions sur notre rapport aux images et à ce que l'on "voit". Dans un monde où le battage médiatique nous abreuve d’images ne nous laissant pas le temps de réfléchir sur celles-ci, il me semble nécessaire de reprendre le chemin de l’opinion personnelle et de l’esprit critique. Si nous souhaitons changer le monde dans lequel on vit, il faudrait déjà que nous le comprenions, nous le percevions au-delà de la masse d’information qui s’abat sur nous sans autre véritable commentaire que l’image brute censée être une vérité absolue de par elle-même.

Je ne prétend pas apporter de réponses mais trouve déjà fondamentales les questions.Je suis fascinée par cette profusion d'images dans laquelle nous vivons qui disent bien ce qu'elles doivent dire mais que nous ne voyons pas ou plus. De mon côté, je creuse donc encore et encore, par l'accumulation photographique ou le montage vidéo, afin d'en extraire ce que je pense en être le sens profond (sans pouvoir toujours y mettre des mots) et à le rendre sinon visible au moins perceptible. Il me semble que ce soit une manière d'affoller le regard, de l'obliger à regarder en biais, à changer de point de vue et à faire prendre conscience que cela est possible. Le rendu texture impression/texture video des images est là aussi pour cela: rappeler le filtre que sont les écrans et les impressions papiers, véhicules de l'information et non pas une expérimentation de l'information elle-même comme "réalité".

Mais Citizen Peep Show  a toujours été dans mon esprit un projet collectif et, dans mes désirs, il aurait pour objectif de réunir en rhizome un collectif d’artistes pourquoi pas réunis sous le nom de No_Signature. Ce collectif rassemblerait des artistes plasticiens, photographes, vidéastes, musiciens, journalistes, penseurs et designers qui s’interrogent sur leur fonction. Il souhaiterait développer chez le spectateur, transformé en mécène, un regard nouveau sur le monde qui l’entoure, le statut de l’artiste et le rôle que revêt aujourd’hui la notion de signature. Est-on artiste parce que l’on signe ? Signe-t-on parce qu’on est artiste ? Quelle est la réelle source de l’art, l’artiste lui-même ou le monde qui l’entoure, les personnes qu’il fréquente, les créateurs et les inventeurs qui l’ont précédé ou le collectionneur qui le reconnaît ? Quelle différence y-a-t-il entre les notions de créateur, inventeur et artiste ?…

Les portes du Citizen Peep Show sont donc ouvertes.

Bienvenue à spectateurs, acteurs, auteurs, créateurs, stimulateurs ...